Théories critiques et droit international

Modes de paiement
Livraison gratuite dans le Benelux

1re édition 2013
Rémi Bachand
En stock
100,00 €
Accès offert pour les abonnés
  • Strada access Belgique
  • Strada access Europe
  • Strada access Luxembourg
100,00 €

Description

Au sein de la francophonie, le champ du droit international semble offrir beaucoup plus de résistance au développement d’un espace critique que dans le monde anglophone.

Sauf exceptions, la critique francophone semble souvent s’y résumer à quelques chercheurs remettant en question le rôle du droit international dans la pérennisation des structures de domination, et d’autres, qui ont intégré la critique post-positiviste et poststructuraliste du droit international, mais qui peinent à faire une critique radicale de ses effets sur les structures de pouvoir politiques, économiques et culturelles. Plus important encore, ces voix dissidentes restent marginales et ont un impact limité sur les pratiques institutionnelles.

Ce livre cherche à rompre avec cette situation en rassemblant des contributions d’une dizaine de jeunes auteurs oeuvrant de près ou de loin dans le droit international et qui s’interrogent sur les fondements d’une théorie critique dans ce champ. En plus de contributions proposant des analyses critiques à différentes problématiques propres au droit international, ce livre offre des réflexions sur ce qu’est une théorie critique, sur les fondements historiques, épistémologiques et méthodologiques de celle-ci, ainsi que sur les stratégies à adopter pour en assurer la diffusion à l’intérieur de la francophonie.

L’ouvrage intéressera tous les praticiens, enseignants et chercheurs intéressés par les aspects méthodologiques et épistémologiques en droit international en relations internationales.

Sommaire

Introduction

Partie I : Les origines de la critique

  • Chapitre 1 – « Kennedy et moi » : qu’est-ce qu’une internationaliste francophone peut apprendre des nail qu’elle n’aurait pas déjà appris de l’école de Reims à propos de la guerre en Libye ?
  • Chapitre 2 – Extériorisation de la sociologie critique du droit et intériorisation de la mondialisation du droit dans le champ doctrinal français.
  • Chapitre 3 – Pour une relativisation de la rupture entre approches étasuniennes et françaises du droit international.

Partie II : Méthodes et épistémologies

  • Chapitre 1 – Pour une théorie critique en droit international.
  • Chapitre 2 – L’indétermination du droit et la culture du formalisme : remarques sur la posture critique de Martti Koskenniemi.
  • Chapitre 3 – L’apport mutuel entre constructivisme et théories critiques.

Partie III : Stratégies de déploiement

  • Chapitre 1 – Quelles stratégies pour la diffusion des théories critiques dans le monde francophone ? Les cotutelles de thèse, un médium pertinent ?
  • Chapitre 2 – Ruptures éthiques et ruptures esthétiques : la pensée critique doit-elle continuer de s’écrire dans un langage critique ?

Partie IV : Des utilisations de la critique

  • Chapitre 1 – Le droit des gens et la légitimation de l’exploitation des « barbares », des « nègres » et des « femmes » – universalité et catégories juridiques.
  • Chapitre 2 – Quand « l’internationale », c’est aussi le national qui dérange : la théorie critique dans les coulisses du religieux.

Téléchargements

Mnemo

THECRIDRINT

Langue

FR

ISBN

9782802738732

Nombre de pages

288

Date de parution

Juin 2013

Liste des contributeurs

Sous la direction de

  • Rémi Bachand : Professeur de droit international

Autres collaborateurs

Cet ouvrage rassemble les contributions de : Rémi Bachand, Nour Benghellab, Vincent Chapaux, Pascale Fournier, Martin Gallié, Michael Hennessy Picard, Anne Lagerwall, Hélène Mayrand, Paméla Obertan, Mario Prost, Jean-François Thibault.