Cycle de formations Lexing à Paris – Protection des données personnelles

Paiement sécurisé et livraison gratuite au Benelux
icon-clock
-30% sur vos ouvrages jusqu'au 23/12/18*

Édition 2018 – Paris
540,00 €

Description

Expert en droit des technologies avancées, le cabinet Lexing Alain Bensoussan Avocats vous propose de suivre les grandes tendances juridiques 2018 en la matière à travers un cycle de formations thématiques exclusives. Ces formations s’inscrivent dans le partenariat entre ce cabinet, incluant son réseau international Lexing, et le Groupe Larcier.

THÉMATIQUE : LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES

> Formation 1 – Comment faire face à un contrôle de la Cnil ?

PRÉSENTATION

Alors que les contrôles de la Cnil se multiplient, les  entreprises craignent de plus en plus les conséquences, non seulement en termes de sanctions, mais également en termes d’image, la Cnil pouvant en effet décider de rendre publique une sanction, afin de sensibiliser et d’avertir les personnes concernées.
De plus, la loi Hamon a modifié la loi Informatique et libertés donnant à la Cnil la possibilité d’effectuer descontrôles en ligne. Il devient donc primordial de se conformer à la réglementation et d’anticiper de tels contrôles.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

  • Maîtriser l’étendue des pouvoirs de la Cnil et des droits des contrôlés
  • Anticiper, prévenir et faire face à un contrôle de laCnil en toute sécurité juridique
  • Appréhender les risques juridiques et d’image encourus
  • Éviter les sanctions de la Cnil
  • Suite au contrôle, adopter les bonnes mesures au sein de la structure

AU PROGRAMME

  • Domaine du contrôle
  • Acteurs du contrôle
  • Déroulement du contrôle
  • Issue du contrôle
  • Suite du contrôle

INTERVENANTS

Virginie Bensoussan-Brulé
Constance Fagot - de Magneval

DATES

21 mai 2018, de 13h30 à 16h30
5 octobre 2018, de 9h30 à 12h30

> Formation 2 – Le contentieux Informatique et libertés

PRÉSENTATION

La Cnil a le pouvoir d’effectuer des contrôles sur place, sur pièces, sur audition ou en ligne auprès de l’ensemble des responsables de traitement (entreprises, collectivités territoriales, administrations) pour vérifier l’application de la loi Informatique et libertés.
À l’issue de missions de contrôle ou de plaintes, la Cnil peut prononcer diverses sanctions à l’égard des responsables de traitements qui auraient commis un manquement à la loi Informatique et libertés.
Notamment, la Cnil peut prononcer une sanction pécuniaire d’un montant maximal de 3 millions d’euros, étant précisé que le RGDP, qui sera applicable le 25 mai 2018, prévoit un plafond maximal des sanctions pouvant aller jusqu’à 20 millions d’euros ou, dans le cas d’une entreprise, 4% du chiffre d’affaires mondial. Cette sanction peut être rendue publique. La Cnil peut également dénoncer au procureur de la République les infractions à la loi Informatique et libertés prévues aux articles 226-16 à 226-24 du Code pénal.
À partir de l’entrée en vigueur du règlement européen, ces sanctions ne seront plus limitées au responsable du traitement mais pourront également être prises à l’égard d’un sous-traitant.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

  • Identifier les différentes infractions à la loi Informatique et libertés
  • Savoir se défendre devant la formation restreinte de la Cnil
  • Anticiper le nouveau régime de responsabilité mis en place par le RGPD

AU PROGRAMME

  • Les infractions à la loi Informatique et libertés
  • Pouvoir de sanction de la Cnil
  • La procédure devant la formation restreinte de la Cnil
  • Les nouvelles règles de responsabilité issues du RGPD

INTERVENANTS

Virginie Bensoussan-Brulé, Marion Catier

DATES

29 juin 2018, de 13h30 à 16h30
12 décembre 2018, de 12h30 à 16h30

> Formation 3 – Le RGPD et l’analyse d’impact

PRÉSENTATION

Le RGPD consacre l’obligation pour les organismes de réaliser des analyses d’impact relatives à la protection des données.
Cette obligation impose à tous les responsables de traitements et aux sous-traitants d’effectuer une analyse d’impact relative à la protection des données personnelles préalablement à la mise en œuvre des traitements présentant des risques particuliers d’atteinte aux droits et libertés individuelles.
Dans un tel cas, le responsable du traitement ou le soustraitant doit examiner notamment les dispositions, garanties et mécanismes envisagés pour assurer la protection des données à caractère personnel et apporter la preuve que le règlement « Data Protection » est bien respecté.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

  • Connaître le périmètre et le référentiel normatif applicables aux analyses d’impact
  • Élaborer une méthodologie permettant d’intégrer les analyses d’impact concrètement dans la stratégie de gouvernance des données

AU PROGRAMME

  • Périmètre de l’analyse d’impact
  • Acteurs
  • Mise en œuvre de l’étude d’impact

INTERVENANTS

Alain Bensoussan, Chloé Torres

DATES

5 juin 2018, de 13h30 à 16h30
14 novembre 2018, de 13h30 à 16h30

> Formation 4 – Le RGPD et le Délégué à la protection des données (Secteur privé)

PRÉSENTATION

Le délégué à la protection des données ou DPO est au cœur du RGPD. Il est chargé de mettre en œuvre la conformité au règlement au sein de l’organisme qui l’a désigné s’agissant de l’ensemble des traitements mis en œuvre par cet organisme. Sa désignation est obligatoire pour les organismes dont les activités de base les amènent à réaliser un suivi régulier et systématique des personnes à grande échelle ou à traiter à grande échelle des données dites « sensibles » ou relatives à des condamnations pénales et infractions.
En dehors de ces cas, la désignation d’un DPO est facultative mais encouragée car elle permet au responsable du traitement (ou au sous-traitant) de confier à un expert la charge de l’informer et de le conseiller sur la réalisation d’une analyse d’impact, de contrôler le respect de la réglementation et de coopérer avec la Cnil.
Le RGPD précise que pour garantir l’effectivité de ses missions, le DPO doit, d’une part, disposer de qualités professionnelles et de connaissances spécialisées du droit et des pratiques en matière de protection des données personnelles et, d’autre part, bénéficier demoyens matériels et organisationnels, de ressources et du positionnement lui permettant d’exercer ses missions.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

  • Acquérir les connaissances sur le nouveau cadre juridique de la protection des données
  • Comprendre les enjeux de la fonction de DPO : ses obligations et ses responsabilités
  • Maîtriser les aspects organisationnels de la fonction de DPO dans son environnement

AU PROGRAMME

  • La désignation
  • Portrait-robot
  • Les missions
  • La réforme du droit de la protection des données
  • L’organisation
  • Les sanctions

INTERVENANT

Chloé Torres

DATES

22 mai 2018, de 13h30 à 16h30
14 septembre 2018, de 13h30 à 16h30

> Formation 5 – Le RGPD et le Délégué à la protection des données (Secteur public)

PRÉSENTATION

Le délégué à la protection des données ou DPO est au cœur du RGPD. Il est chargé de mettre en œuvre la conformité au règlement au sein de l’organisme qui l’a désigné s’agissant de l’ensemble des traitements mis en œuvre par cet organisme. Le DPO devient obligatoire dans toutes les administrations (État, administrations territoriales, etc.), sauf au sein des juridictions agissant dans l’exercice de leur fonction juridictionnelle.
Le règlement précise que pour garantir l’effectivité de ses missions, le DPO doit, d’une part, disposer de qualités professionnelles et de connaissances spécialisées du droit et des pratiques en matière de protection des données personnelles et, d’autre part, bénéficier de moyens matériels et organisationnels, de ressources et du positionnement lui permettant d’exercer ses missions.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

  • Acquérir les connaissances sur le nouveau cadre juridique de la protection des données
  • Comprendre les enjeux de la fonction de DPO : ses obligations et ses responsabilités
  • Maîtriser les aspects organisationnels de la fonction de DPO dans son environnement

AU PROGRAMME

  • Désignation
  • Portrait-robot
  • Missions
  • Réforme du droit de la protection des données
  • Organisation
  • Sanctions

INTERVENANT

Chloé Torres

DATES

1er juin 2018, de 13h30 à 16h30
14 décembre 2018, de 13h30 à 16h30

> Formation 6 – Le RGPD et le nouveau cadre juridique de la protection des données

PRÉSENTATION

Le RGPD sera directement applicable dans tous les États membres le 25 mai 2018.
Le RGPD a pour objectif de moderniser le cadre européen de la protection des données personnelles afin de prendre en compte les avancées technologiques et de réduire, voire supprimer, les écarts juridiques entre les législations des États membres de l’Union européenne. Il est urgent pour les entreprises privées et les organismes publics d’anticiper ce nouveau texte qui va modifier en profondeur les règles applicables à l’environnement digital des entreprises. La mise en conformité avec le RGPD est un enjeu majeur : l’autorité de contrôle pourra prononcer des amendes pouvant atteindre 20 millions d’euros ou jusqu’à 4% du chiffre d’affaires mondial annuel.
La mise en application du RGPD devrait également avoir un effet positif puisqu’il renforce les obligations de sécurité des entreprises privées, donnant l’assurance d’un niveau de protection accru dans le traitement des données personnelles. Il permet, ce faisant, d’accroître la confiance des clients, des partenaires et des collaborateurs de l’entreprise, et de renforcer la position concurrentielle des entreprises.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

  • Connaître les exigences issues du RGPD
  • Élaborer une méthodologie permettant de se mettre en conformité
  • Identifier les outils techniques et documentaires à mettre en œuvre afin de s’y conformer

AU PROGRAMME

  • Principes et obligations
  • Mise en œuvre
  • Responsabilités et sanctions

INTERVENANT

Alain Bensoussan

DATES

25 avril 2018, de 13h30 à 16h30
14 décembre 2018, de 9h30 à 12h30

> Formation 7 – Le RGPD et le principe de protection des données dès la conception

PRÉSENTATION

Le RGPD consacre le principe de « protection des données dès la conception » qui impose aux entreprises de prendre en compte le respect de la vie privée dès la conception des produits, services et systèmes exploitant des données à caractère personnel.
Cette obligation de protection dès la conception requiert que la protection des données soit intégrée par la Direction des systèmes d’information dès la conception d’un projet informatique. Elle rend également nécessaire la coopération entre les services juridiques et informatiques.
Au-delà, cette obligation doit correspondre à un état d’esprit général dans l’entreprise, qui doit réfléchir « protection des données » à toutes les étapes de son processus de gestion et de commercialisation. Ce processus nécessite donc que la prise en compte du meilleur degré de protection des données à caractère personnel se fasse dès la conception des outils de l’entreprise.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

  • Connaître les exigences Informatique et libertés de « protection dès la conception »
  • Élaborer une méthodologie permettant d’intégrer concrètement la protection dès la conception dans les projets technologiques (implémentation dans le cahier des charges, durée de conservation, types de données pouvant être collectées, etc.)
  • Identifier les outils permettant d’implémenter une politique « protection dès la conception »

AU PROGRAMME

  • Principes et obligations
  • Mise en œuvre
  • Responsabilités

INTERVENANT

Chloé Torres

DATES

28 juin 2018, de 13h30 à 16h30
7 septembre 2018, de 9h30 à 12h30

> Formation 8 – L’impact du RGPD dans le secteur automobile

PRÉSENTATION

Le RGPD impose de nouvelles obligations aux entreprises privées et aux organismes publics.
Le secteur automobile va nécessairement être impacté par cette nouvelle réglementation.
En effet, le développement des véhicules connectés et des projets CRM amène à traiter de très nombreuses données.
Il est donc essentiel de prendre en compte ces nouvelles obligations dans les différents projets menés.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

  • Connaître les nouvelles obligations issues du RGPD
  • Comprendre comment déployer, dans la pratique, les obligations issues du RGPD, s’agissant des traitements mis en œuvre par le secteur automobile
  • Identifier les outils permettant d’implémenter le RGPD d’une manière efficace

AU PROGRAMME

  • Périmètres
  • Principes fondamentaux
  • Protection par conception
  • Données
  • Traitements
  • Sécurité
  • Droits des personnes
  • Flux transfrontières
  • Accountability
  • DPO
  • L’organisation des relations
  • Les recours à la personne concernée
  • Les sanctions

INTERVENANTS

Frédéric Forster, Pierre Affagard

DATES

18 mai 2018, de 9h30 à 12h30
15 octobre 2018, de 13h30 à 16h30

> Formation 9 – Le RGPD et son application dans le secteur bancaire

PRÉSENTATION

Le RGPD consacre de nouveaux concepts, impose aux entreprises de revoir leurs procédures internes et leur gouvernance de la protection des données à caractère personnel et de repenser leur conformité légale en ce domaine.
La mise en œuvre de ce règlement dans le secteur bancaire est clé, s’agissant d’un secteur d’activité utilisant très largement les ressources du cloud computing et les techniques prédictives du big data, tout en étant soumis à des règles sectorielles spécifiques, notamment au regard du secret bancaire, des obligations de KYC ou de celles induites par la législation en matière de blanchiment d’argent et de lutte contre le terrorisme.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

Évaluer l’impact, sur les acteurs du secteur, de la mise en œuvre du RGPD
Appréhender les modifications induites par ce règlement, afin d’assurer la mise en conformité de l’entreprise à ses dispositions

AU PROGRAMME

  • Périmètres
  • Principes fondamentaux
  • Protection par conception
  • Données
  • Traitements
  • Sécurité
  • Droits des personnes
  • Flux transfrontières
  • Accountability
  • DPO
  • Organisation des relations
  • Recours de la personne concernée
  • Sanctions

INTERVENANT

Frédéric Forster

DATES

25 avril 2018, de 9h30 à 12h30
18 septembre 2018, de 13h30 à 16h30

> Formation 10 – L’impact du RGPD sur les entreprises de sûreté et de sécurité

PRÉSENTATION

Le 25 mai 2018, le RGDP sera applicable dans l’ensemble des États membres de l’Union européenne. Le RGDP va modifier en profondeur les règles applicables à l’environnement des entreprises de sûreté et de sécurité.
Les entreprises de sûreté et de sécurité vont devoir rapidement prendre toute la mesure de la portée du RGDP et repenser leur politique de conformité Informatique et libertés, afin de s’adapter aux nouveaux concepts et aux obligations renforcées pour assurer une meilleure protection des données personnelles. Autant d’enjeux abordés en profondeur dans le cadre de cette formation à l’approche résolument pratique.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

  • Connaître les nouvelles obligations issues du RGPD
  • Maîtriser les référentiels
  • Mettre en œuvre les démarches Privacy by Design et Security by Default
  • Appréhender les modifications induites par ce règlement, afin d’assurer la mise en conformité de l’entreprise de sûreté et de sécurité à ses dispositions

AU PROGRAMME

  • Principes fondamentaux
  • Protection par conception
  • Données
  • Traitements
  • Sécurité
  • Droits des personnes
  • Flux transfrontières
  • Accountability
  • DPO
  • Sous-traitants
  • Recours
  • Sanctions

INTERVENANT

Didier Gazagne

DATES

23 mai 2018, de 13h30 à 16h30
19 septembre 2018,de 9h30 à 12h30

> Formation 11 – L’impact du RGPD dans le secteur du logement social

PRÉSENTATION

Le RGPD impose de nouvelles obligations aux entreprises privées et aux organismes publics.
Le secteur du logement social va obligatoirement être impacté par cette nouvelle réglementation. De plus et en raison du type de données traitées par les bailleurs sociaux et de la sensibilité de certaines de ces données, il est essentiel de prendre en compte les nouvelles obligations incombant aux responsables de traitement et aux sous-traitants et ce, dès le début des nouveaux projets ou lors de l’évolution des plus anciens.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

  • Connaître les nouvelles obligations issues du RGPD
  • Mettre en œuvre de manière pratique ces obligations aux traitements effectués par les bailleurs sociaux
  • Identifier les outils d’implémentation du RGPD de manière opérationnelle

AU PROGRAMME

  • Présentation du RGPD
  • Nouveautés impactant les bailleurs sociaux
  • Modifications des obligations existantes

INTERVENANT

Céline Avignon

DATES

26 juin 2018, de 13h30 à 16h30
29 novembre 2018, de 13h30 à 16h30

> Formation 12 – Le RGPD et son application dans le secteur de la santé

PRÉSENTATION

Dans le secteur de la santé, la mise en conformité au RGPD passe notamment par la réalisation d’une analyse d’impact, la mise en conformité aux référentiels sectoriels quand ils existent (référentiel HDS, référentiel PGSSI-S, référentiel SNDS, référentiel sur les objets connectés, projet de code de conduite m-health…), la pseudonymisation des données, la nomination d’un DPO bien souvent, la mise à jour des contrats de soustraitance, et des notes d’information des personnes concernées par les traitements…

  • Quelles sont les mesures prioritaires à prendre ?
  • Comment organiser la mise en conformité avec le RGPD de ses traitements ?
  • Quel impact sur les formalités préalables dans le secteur, en particulier s’agissant des demandes d’autorisation ?
  • Quid de l’anonymisation à bref délai ?
  • Quelles évolutions s’agissant du recueil du consentement de la personne concernée et de l’information à délivrer préalablement à celui-ci ?

OBJECTIFS DE LA FORMATION

  • Organiser la mise en conformité au RGPD
  • Appréhender les réformes et référentiels sectoriels applicables
  • Identifier les conditions de licéité et le fondement applicable issu de l’article 9 du RGPD
  • Limiter les risques par l’encadrement contractuel et l’information des personnes

AU PROGRAMME

  • Périmètre
  • Principes
  • Traitements
  • Formalités
  • Sécurité
  • Droits des personnes
  • Transferts hors UE
  • Organisations des relations
  • Recours de la personne concernée
  • Sanctions

INTERVENANT

Marguerite Brac de La Perrière

DATES

16 mai 2018, de 13h30 à 16h30
4 septembre 2018, de 13h30 à 16h30

> Formation 13 – Le RGPD et son application dans le secteur des ressources humaines

PRÉSENTATION

Le RGPD consacre de nouveaux concepts et impose aux entreprises de revoir leurs procédures internes, leur gouvernance de la protection des données à caractère personnel et de repenser leur conformité légale en ce domaine.
Dans ce nouvel environnement juridique, les départements RH sont parmi les plus affectés par le RGPD, qui accroît considérablement les obligations des employeurs envers leur personnel, puisqu’ils devront à présent informer leurs employés de leurs droits à faire une demande d’accès aux données personnelles et à modifier ou supprimer des données personnelles.
Le RGPD s’applique également à diverses fonctions RH puisqu’il couvre, non seulement les employeurs traitant les données personnelles de leurs employés, mais également les fournisseurs de services RH qui traitent les données personnelles pour le compte de l’employeur.
La gestion des RH (gestion des arrêts de travail, gestion des absences, visites médicales etc.) sont des services de plus en plus externalisés. Quels encadrements des flux ? Quelles relations contractuelles avec ces sous-traitants ?

OBJECTIFS DE LA FORMATION

  • Évaluer l’impact du RGPD sur la DRH
  • Appréhender les modifications induites par le RGPD afin d’assurer la mise en conformité de l’entreprise
  • Maîtriser l’encadrement juridique des flux transfrontières de données

AU PROGRAMME

  • Périmètres
  • Principes fondamentaux
  • Protection par conception
  • Données/Traitements
  • Sécurité
  • Droits des personnes
  • Flux transfrontières
  • Accountability
  • DPO

INTERVENANT

Emmanuel Walle

DATES

29 mai 2018, de 9h30 à 12h30
5 septembre 2018, de 9h30 à 12h30

> Formation 14 – Le RGPD et son application dans le secteur des télécoms

PRÉSENTATION

Le RGPD consacre de nouveaux concepts et impose aux entreprises de revoir leurs procédures internes, leur gouvernance de la protection des données à caractère personnel et de repenser leur conformité légale en ce domaine.
Ce règlement renforce les obligations des entreprises en ce domaine et en créée même de nouvelles, parmi lesquelles il convient de citer : la démarche « Protection des données dès la conception », la démarche « Protection par défaut », les règles d’Accountability, la désignation d’un DPO, l’étude d’impact, les nouveaux droits des personnes concernées.
La mise en œuvre de ce règlement dans le secteur des télécoms est cruciale, au regard, notamment, du fait que les réseaux télécoms permettent, en permanence, des échanges internationaux de données à caractère personnel.
Cette mise en œuvre est également particulièrement délicate dans un contexte de croissance effrénée d’objets connectés, collecteurs de données à caractère personnel dont les réseaux télécoms servent de vecteur.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

  • Évaluer l’impact du RGPD sur les acteurs du secteur des télécoms et pour tous les utilisateurs de réseaux ou de services télécoms
  • Appréhender les modifications induites par le RGPD afin d’assurer la mise en conformité de l’entreprise

AU PROGRAMME

  • Périmètres
  • Principes fondamentaux
  • Protection par conception
  • Données
  • Traitements
  • Sécurité
  • Droits des personnes
  • Flux transfrontières
  • Accountability
  • DPO

INTERVENANT

Frédéric Forster

DATES

22 mai 2018, de 9h30 à 12h30
18 septembre 2018, de 9h30 à 12h30

> Formation 15 – Le RGPD, le pr incipe de protectiondes données par défaut et le sexigences de sécurité

PRÉSENTATION

Le RGPD consacre le principe de « protection des données par défaut » qui impose aux entreprises d’assurer la sécurité par défaut des données à caractère personnel.
Ce concept correspond à une obligation de garantir que les exigences de protection sont prises en compte de manière opérationnelle sans nécessiter une intervention volontaire de la personne concernée. Cette implémentation correspond à la mise en œuvre des « mesures techniques ou organisationnelles ». Ce principe s’applique expressément aux éléments suivants : la quantité de données collectées, l’étendue du traitement, la durée de conservation des données, l’accessibilité aux données. Le principe de « protection des données par défaut », au titre duquel les données à caractère personnel doivent, à tout moment de leur traitement, être gérées avec le plus haut niveau de sécurité possible, doit être appliqué, tant au plan physique que logique. L’un des corollaires de cette nouvelle règle est l’obligation de documenter l’ensemble des actions menées dans le cadre de cette obligation particulière, quitte à réaliser des analyses d’impact sur la sécurité des données, afin d’identifier et de suivre la mise en œuvre des décisions qui réduiraient voire supprimeraient ces risques.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

  • Connaître les exigences issues du RGPD en termes de sécurité
  • Élaborer une méthodologie permettant d’intégrer la protection par défaut dans les projets technologiques
  • Évaluer les risques liés à une faille de sécurité

AU PROGRAMME

  • Principes et obligations
  • Mise en œuvre
  • Responsabilités

INTERVENANT

Polyanna Bigle

DATES

28 juin 2018, de 9h30 à 12h30
7 septembre 2018, de 13h30 à 16h30

> Formation 16 – Le « profiling » sous l’ère du nouveau règlement sur la protection des données

PRÉSENTATION

Les technologies marketing innovantes permettent une segmentation et un profilage de plus en plus fins promettant une rentabilité et un taux de transformation toujours plus importants. Elles offrent la possibilité d’une hyper personnalisation. Cette performance a conduit le législateur européen à renforcer les droits et l’information des personnes en cas de recours aux technologies du profilage par les entreprises.

OBJECTIFS DE LA FORMATION

  • Appréhender les technologies innovantes du profilage
  • Connaître les contraintes Informatique et libertés en matière de profilage
  • Évaluer les risques liés à la non-prise en compte des contraintes juridiques du profilage
  • Tirer les enseignements de la jurisprudence Facebook et Google

AU PROGRAMME

  • Différentes nouvelles technologies Marketing
  • Notion de profilage
  • Contraintes juridiques du profilage

INTERVENANT

Céline Avignon

DATES

6 avril 2018, de 13h30 à 16h30
16 octobre 2018, de 13h30 à 16h30

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Lieu
Immeuble Cap Etoile
58, Boulevard Gouvion-Saint-Cyr
F-75017 Paris

Documentation

Les participants recevront une farde de documentation comprenant le support de la formation.

Publics visés
Direction générale, Direction juridique, Direction conformité, Data Privacy Officer, DSI et RSSI, Direction marketing, DRH, Contrôle interne, avocats, auditeurs.

Frais d'inscription et paiement*
450 € HTVA Participation à une formation
* Sauf mention contraire, nos tarifs sont « tout compris » : la participation à la formation, la documentation qui vous sera remise, la pause-café… et, bien sûr, la possibilité de poser vos questions au formateur avant et pendant la formation pour des réponses personnalisées. Attention ! Aucun paiement par chèque ne pourra être accepté.

Annulation
Vous vous êtes inscrit mais ne pouvez pas assister à la formation ?
Vous pouvez annuler votre inscription jusqu’à une semaine avant la formation, ou bien vous faire remplacer par un collègue – même en dernière minute.

Renseignements complémentaires
Larcier Formation
formation@larciergroup.com

Mnemo

PRODOPERLEXSEM

Langue

FR

ISBN

9781100890227

Date de parution

Édition 2018 – Paris